Nouvelle source d’inquiétude: près de 1.700 MW de centrales au gaz devraient être fermées en 2015. Et la participation d’un grand nombre d’entre elles à la réserve stratégique est loin d’être garantie.